Quelques textes sortis des tiroirs que je n’ai publié qu’en revue, l’introcution d’un projet de roman abandonné (mais sait-on jamais que ça me reprenne un jour), et des dossiers qui datent de mes études de M1 et M2.

Projet de roman
Les amants du faucheur

Genre : Sorte de thriller.
Pour l’instant, l’introduction et les deux premiers chapitres se présentent sous la forme d’un monologue : un nécrophile ouvertement amoral nous fait partager son cynisme et sa passion morbide en allant à la rencontre d’être perdus sur le pavé, déjà morts à l’intérieur… D’autres personnages seront intégrés dans le 3e chapitre, prévu pour une date non déterminée.
Introduction : un tueur ordinaire
Contient un avant-propos qui en dira un peu plus sur le contenu.

Les Nouvelles du tiroir

Remise à zéro
Genre : Science-fiction, dystopie
« La tour de Babel n’est pas notre rêve, Ils vous ont menti… » (Janvier 2013)

La véritable histoire d’un lapin de Pâques
Genre : Un lapin en chocolat parle, mis à part ça, tout est normal !
Un lapin en chocolat attend son acheteur derrière une vitrine colorée. Le destin lui désigne un vieil alcoolique, “pour son fils”, comme il dit, en échouant dans le bistrot du coin… (Eté 2011, paru dans L’Effeuillé de septembre 2013)

Le Tueur d’amis
Genre : Thriller poétique
La très courte histoire d’un double meurtre racontée sous le regard d’un fou.
(Janvier 2013, paru dans l’Effeuillé de février 2014)

Travaux Universitaires

Un auteur décadent, Fabrice Delphi
Courte biographie de l’auteur méconnu Fabrice Delphi qui fut un temps le compagnon littéraire de Jean Lorrain. J’en profite pour faire une capture d’ambiance autour de la fin du XIXe siècle, période bouillonnante dans les milieux artistiques. (Avril 2013)

Les heureux et les damnés, la génération perdue selon Fitzgerald
Un exposé présenté en M1 sur la génération d’après-guerre dans les années 20. Les heureux et les damnés raconte les dérives d’une aristocratie en mal de repères. C’est ce que je me propose d’analyser ici, Francis S. Fitzgerald étant un auteur dont la découverte m’a vraiment passionnée.
(Décembre 2011)