romance-LGBT-bPeu d’histoires ont eu une genèse aussi courte que celle-ci. L’idée m’est venue alors que j’allais m’endormir, me semble-t-il. Dès le lendemain, je me suis lancée dans l’écriture. Pas d’ambition précise, mon seul but était de partir d’un événement – la métamorphose d’une femme en homme – pour en expliquer les causes, donner les origines de la naissance d’une légende. Je songeais, sans doute, aux mythologiques celtiques et greco-romaines auxquelles je m’intéresse beaucoup et qui sont très marquées par les changements de forme. Pourquoi des germains en ce cas ? Même si je me suis moins penchée sur les croyances nordiques, elles restent dans la même veine. J’aimais le côté plus austère, plus guerrier que cela m’inspirait. Ce n’est qu’une question d’ambiance au final, mon intention n’était pas de recréer un véritable monde germanique. Par conséquent, je maintiens autour des personnages un flou volontaire, propre aux contes. Il m’a fallu du temps pour sortir ce texte de l’ombre, tant il n’a jamais été pour moi qu’une sorte de jeu littéraire.

Mais, finalement, écrit en 2012, il a trouvé sa place dans l’anthologie LGBT “Love goes by two” que l’on peut se procurer à petit prix en numérique sur le site de l’éditeur, Lune Écarlate. Comme j’écris au gré de mon inspiration et sans chercher un genre particulier, le texte faisait partie de ceux qui avaient le défaut de ne pas être assez SFFF pour la plupart des anthologies. Le projet de Lune Écarlate de mettre en avant des couples homosexuels m’a tout de suite interpelée et donnée envie de retravailler ma nouvelle, puisque, pour changer un peu, il s’agit bien d’une romance, où la question du genre a une place assez centrale, métamorphoses obligent.

Retour critique :
“J’ai énormément aimé l’univers, les tribus, leur histoire, c’est merveilleusement bien mis en place pour une petite nouvelle où il est généralement difficile de développer un univers compréhensible. J’aurais presque envie d’avoir plus d’histoires écrites à propos de ces tribus !” par Siobhán dans les avis du site de l’éditeur.