Nouvelles-Peaux--optimiséIls iront tous à la morgue a été publié en mai 2014 dans l’anthologie Nouvelles Peaux des éditions Luciférines. En me pliant à l’exercice des réécritures, je me suis inspirée du Roi Peste d’Edgar Allan Poe en me posant une question très simple : Que se passerait-il si un fou misanthrope se mettait en tête de réveiller l’Entité de la Peste pour provoquer une pandémie mondiale ?
Le résultat donne un huis-clos horrifique entre un malade et une psychiatre, adapté en pièce de théâtre par la compagnie des Bons à Rien à l’occasion de la soirée de lancement du recueil.

“ILS IRONT TOUS A LA MORGUE, de Unity Eiden, relate l’invocation de la Peste, la Grande Peste qui va anéantir l’humanité, par un homme qui a des points communs avec un tueur en série sans en être un ; jusqu’où peut conduire la haine de l’humanité… Très original, ça fait même plutôt peur, un sentiment toujours très difficile à provoquer dans le genre du fantastique où l’amateur a désormais, peut-être, tout lu et tout vu.” Sueurs Froides

Voir la pièce sur Youtube :

“Autre idée malsaine dans Ils iront tous à la morgue d’Unity Eiden avec un autre fou, faisant tout pour attraper la peste et la refiler au monde entier pour qu’il en crève. Le docteur l’interrogeant à la demande de la police ne sait sur quel pied danser, si le patient est sérieux dans ses déclarations. Et si sa mission était réussie ? Unity Eiden instille le malaise avec un doute grandissant, il donne des détails peu ragoutants, propices à alimenter l’horreur. C’est bien fait et prenant.” Yozone

“Cette nouvelle est fort sympathique et nous plonge dans un monde ou la peste refait son apparition à cause d’un malade (au sens propre comme figuré du terme).
Alors, par un côté j’aurais tendance à rapprocher cette nouvelle du  » Silence des agneaux  » avec le malade dans le rôle d’Hannibal Lecter. Il est tout aussi calme, sûr de lui et on ne peut plus calculateur. Grâce à l’enquête, on plonge dans la tête du personnage et l’on découvre son journal où son but est clairement avoué.
Le personnage du docteur au départ commence à ressentir des démangeaisons, on suppose à cause de la vue du patient et des ses pustules et plaques (j’avoue que le lecteur aussi à envie de se gratter). Mais c’est plus du dégoût. Ce n’est que lors du dénouement que l’on comprend tout…
Cette présence du monde en quelque sorte ésotérique et glauquissime avec la personnification de la peste en une entité  » vivante  » rend encore une fois justice à la littérature fantastique. D’ailleurs, cette créature de la Peste pourrait se retrouver facilement dans un livre d’H.P Lovecraft. A ne surtout pas manquer.” La Taverne du Nain Bavard

“Unity Eiden nous lance une invitation : Tous à la morgue ! Au menu de cette nouvelle : de la folie, de la peste, des médecins, bref, un chouette programme nous attend !” Le Livroscope

“Si je ne devais garder que trois nouvelles, le choix est dur, mais j’ai eu un coup de cœur pour Le point de non retour de Théo Gwuiver, mêlant folie, expérimentations sur cadavre et mort étrange, Ils iront tous à la morgue de Unity Eiden, mêlant ici aussi la folie à la mort aux maladies purulentes et autres cadavres et Le masque de la mort lente de Morgane Caussarieu” Blog Once upon a Time

“Cette nouvelle peut être rapprochée du Roi Peste de par son thème, mais les événements sont foncièrement différents pour que cette hypothèse n’évolue pas en certitude. Cependant, les thèmes chers à Poe sont bels et bien présents dans ce récit. La mort, qui plus est la mort provoquée par la maladie, mais également la folie de l’être humain sont des éléments indéniablement proches de l’univers de l’écrivain. Par ailleurs, la nouvelle se termine par une touche de fantastique, sublimant ainsi les menaces mises en place au fil de l’histoire.” Au-delà des pages

“J’ai bien aimé Ils iront tous à la morgue de Unity Eiden. J’ai aimé découvrir ce personnage aux élucubrations bizarres que ce soit à travers son entretient avec la psychiatre ou via les notes de son journal intime, sans parler de la fin, qui est bien amenée.” Caput Mortuum

NP twitter2

Les deux protagonistes de la nouvelle interprétée par la troupe des Bons à Rien